Bernard-Lecomte.com


Aller au contenu

Benoît XVI

Livres Vatican

Benoît XVI, le dernier pape européen

(Perrin, 2006, nouvelle édition en 2011)

A la mort de Jean-Paul II, beaucoup d’observateurs s’attendaient à l’élection d’un pape latino-américain, voire africain. C’est Joseph Ratzinger qui fut élu par le conclave d’avril 2005. Un Allemand né en 1927 dans une des régions les plus catholiques d’Europe, la Bavière, et qui fut marqué par les mêmes événements tragiques que son prédécesseur polonais : le nazisme, la guerre, la Shoah, le communisme. Depuis toujours, le cardinal Ratzinger a une double référence : le XXè siècle et l’Europe. C’est sur ces thèmes qu’il a le plus écrit. Ce n’est pas par hasard qu’il a choisi pour nom "Benoît", le saint patron de l’Europe.
Ses premiers déplacements (les JMJ de Cologne), ses prises de position politiques (contre l’entrée de la Turquie en Europe), ses projets œcuméniques (le rapprochement avec la Russie orthodoxe), les références dont il émaille ses homélies et ses discours, en font un pape essentiellement européen.
Or, de nos jours, près de 80 % des catholiques habitent dans l’hémisphère sud. Tandis que les croyants du vieux continent se désespèrent de voir leurs églises vides et leurs prêtres vieillir, l’Eglise catholique se régénère et se développe en Amérique latine, en Afrique, en Asie. C’est dans cette direction, qu’ils soient originaires du tiers monde ou non, que devront demain se tourner les successeurs de Benoît XVI. Lequel risque fort d’être, au regard de l’histoire, le dernier pape européen.

Acheter en ligne






Mis à jour le 8 mars 2017 | blecomte2@orange.fr

Retourner au contenu | Retourner au menu